Un programme original

Les Variations Goldberg au son des cordes

Face aux tentatives d’adaptations, de transcriptions ou de métissages, la musique de Jean-Sébastien Bach résiste et conserve toute la puissance et la fascination qu’elle exerce sur l’auditeur.  Ainsi, les Variations Goldberg, composées vers le milieu du XVIIIe siècle, considérées comme un sommet de la forme du thème et variations et comme l’un des premiers monuments de la musique pour clavier, ont été arrangées à maintes reprises au cours des dernières décennies.

Bien que pensée et écrite pour clavecin à deux claviers, c’est dans une version en trio à cordes du violoniste Dmitry Sitkovetsky que le violoniste Guillaume Chilemme, l’altiste Léa Hennino et le violoncelliste Adrien Bellom décident d’aborder cette composition. L’œuvre voit son discours enrichi dans cette version grâce aux nombreuses palettes de timbres des instruments à cordes qui mettent en évidence les différentes voix de la polyphonie.

Partenaires de musique de chambre dans diverses formations, les trois musiciens se réunissent en janvier 2020 autour des Variations Goldberg de J-S Bach sous l’impulsion du Centre de Musique de Chambre de Paris.  Ce cadre dédié leur permet d’explorer l’œuvre dans cette version pour trio à cordes lors d’une dizaine de concerts à la Salle Cortot. C’est dans cet esprit de recherche que le groupe décide d’adopter les ressources des archets baroques et cordes en boyaux filés pour se rapprocher au mieux de l’articulation et du timbre de la musique de Bach. Cette œuvre inépuisable et intemporelle permet aux trois musiciens de se réinventer au fil des concerts…

Les Musiciens


Guillaume Chilemme, violon

Premier Prix du Swedish International Duo Competition avec le pianiste Nathanaël Gouin, et 3e Grand prix ainsi que Prix spécial des élèves des Conservatoires de Paris au Concours International Marguerite Long-Jacques Thibaud, Guillaume Chilemme figure parmi les violonistes les plus reconnus de sa génération. Depuis 2016, il est le nouveau Violon solo de l’Orchestre d’Auvergne. Il est aussi souvent invité comme Violon solo dans divers orchestres. Depuis 2015, il prend part au “Adolf Busch Project”, quatuor créé par Renaud Capuçon avec Edgar Moreau et Adrien Lamarca. Les quatre musiciens se produisent dans les plus grandes salles d’Europe (Concertgebouw d’Amsterdam, Musikverein de Vienne, Wigmore Hall de Londres…).


Léa Hennino, alto

Diplômée du CNSM de Paris et reconnue comme l’une des altistes les plus prometteuses de sa génération, Léa Hennino est une partenaire de musique de chambre recherchée. Elle joue avec des artistes et ensembles reconnus comme le Quatuor Modigliani, Eric Le Sage, Nicolas Dautricourt, David Kadouch, Edgar Moreau, Nicholas Angelich, Gautier Capuçon ou Anne Queffelec. De ces nombreuses rencontres, Léa remporte des prix lors de Concours en France, Allemagne, Luxembourg et devient lauréate de la Yamaha Music Foundation of Europe, de la Fondation Meyer et de l’Adami.


Adrien Bellom, violoncelle

Après avoir étudié dans la classe de Jérôme Pernoo au CNSM de Paris, puis au Mozarteum de Salzbourg auprès de Clemens Hagen ainsi qu’à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth en Belgique, Adrien Bellom poursuit actuellement une activité soutenue de chambriste. Il est membre fondateur du quatuor avec piano Abegg et du quatuor à cordes Lachrymae. Il est membre du Trio Medici ayant remporté le 2e prix des concours internationaux Joseph Haydn et de Melbourne. Il se produit aussi régulièrement en sonate avec son frère Guillaume Bellom.

Suivre un lien ajouté manuellement

Suivre un lien ajouté manuellement