“Florent Héau, brillant et inspiré” – Le Figaroscope

Portrait

Élégance et tradition à la française

Formé au CNSM de Paris dans la classe de Michel Arrignon, récompensé de plusieurs 1ers Prix dans des concours internationaux, Florent Héau s’est vite affirmé comme l’une des grandes figures de l’école française de clarinette. Une brillante tradition qu’il perpétue lui-même à travers le monde. Pédagogue de renommée internationale, il enseigne aujourd’hui au CRR de Paris et à l’HEMU de Lausanne. Il revendique une ouverture d’esprit aimant explorer des répertoires et des œuvres d’inspirations folkloriques : actuellement il partage la scène avec le jeune accordéoniste Théo Ould.

Passionné par la musique de son temps, Florent Héau a participé à la création d’œuvres nouvelles de Thierry Escaich, de Karol Beffa, de Nicolas Bacri, d’Edith Canat de Chizy et de Guillaume Connesson. Il a créé le concerto pour clarinette de Philippe Hersant avec l’Orchestre de Bretagne. Si sa carrière de soliste le mène sur toutes les scènes internationales, il aime aussi la partager avec ses amis musiciens, par exemple autour du «Quatuor pour la fin du Temps» d’Olivier Messiaen.

Suggestion de programmes

Soliste, Duos & Trio

Soliste

Grands concertos du répertoire et créations contemporaines.


Duo avec la pianiste Claire Désert

Les grandes sonates pour clarinette et piano : miroir entre les grands compositeurs allemands (Brahms, Schumann) et français (Chausson, Debussy, Poulenc, Hersant).

Une soirée à l’opéra : fantaisies sur des airs d’opéra de Verdi et Bizet.


Duo avec l’accordéoniste Théo Ould

Préludes de danse : musique classique d’inspiration populaire (Lutoslawski, Bizet, Pierné, Bartok, Kovacs…).

Piazzolla, une histoire de tango : anthologie Piazzolla pour célébrer le centenaire de la naissance du maître du tango nuevo.


Les quintettes avec clarinette de Mozart et Brahms

Ce programme fait entendre deux chefs-d’œuvre absolus de la musique de chambre écrits à 100 ans d’intervalle. Mozart venait de découvrir avec passion la clarinette. Il a offert à Stadler, son grand ami clarinettiste, un joyau musical pour qu’il puisse exprimer toute la beauté et la délicatesse de sa sonorité. Il fut imité un siècle plus tard par Brahms, tombé lui aussi sous le charme de la clarinette de Mühlfeld et nous offrant à son tour une partition magistrale.

Trio avec le violoncelliste Jérôme Pernoo et la pianiste Jérôme Ducros

Ce trio allie trois virtuoses de leurs instruments. Partenaires au disque comme sur scène, leur affinité artistique fait la part belle aux grands classiques du répertoire et aux créations contemporaines. Les trois musiciens proposent ici une itinérance à travers les époques et les esthétiques avec des pièces de Brahms, de Nino Rota et de Guillaume Connesson.

Suivre un lien ajouté manuellement

Médias

Vidéos

Suivre un lien ajouté manuellementSuivre un lien ajouté manuellement
Suivre un lien ajouté manuellement
Suivre un lien ajouté manuellement
Suivre un lien ajouté manuellement