“Cette harpiste talentueuse ne s’est pas laissé abattre.” – La Croix

Portrait

La harpe au-delà des limites

Diplômée du Conservatoire de Strasbourg, Anja Linder remporte un 1er Prix au Concours international de musique de chambre d’Arles en 1999, et le Prix de la mélodie au Forum musical de Normandie l’année suivante.

Imprégnée de littérature autant que de musique, inspirée par Martha Argerich ou Maria João Pires, la harpiste Anja Linder apprivoise sans réserve et avec justesse toutes les musiques qu’elle aime. Schumann, Chopin, Brahms et Dvořák font écho aux mots de Milan Kundera dans son spectacle L’Insoutenable légèreté de l’être, inspiré et adapté de du chef-d’oeuvre de l’auteur, avec Frédérique Bel et le violoniste Amaury Coeytaux.

Suite à un écueil personnel, elle perd l’usage de ses jambes. Deux ingénieurs lui proposent en 2004 un projet de harpe électro-pneumatique pilotée par ordinateur, l’Anjamatic. Ce nouvel instrument, dont l’usage simplifié des pédales ouvre d’incroyables possibilités musicales, est enseigné par Anja depuis 2013 au Conservatoire de Strasbourg.

« Cet instrument, qui pour moi est une sorte de prolongement de la littérature, est une concentration de la vie, mais en plus spirituel, plus sensuel, plus émotionnel. »

Elle trouve aussi chez Schubert l’écho de sa propre sensibilité et de sa réflexion sur la résilience, et va consacrer à ce compositeur des programmes tant au disque que sur scène, en compagnie de ses complices Romain Leuleu et Anaïs Gaudemard.

Suggestion de programmes

Duos & Programmes originaux

Suivre un lien ajouté manuellement
Suivre un lien ajouté manuellement

Médias

Vidéos

Suivre un lien ajouté manuellement
Suivre un lien ajouté manuellement
Suivre un lien ajouté manuellement
Suivre un lien ajouté manuellement